La guerre au Tigré se transforme en crise au Soudan

Par

Plus de 50 000 personnes ont fui la région éthiopienne du Tigré pour trouver refuge dans l’est du Soudan. Ils font état d’exactions massives, tueries collectives, exécutions sommaires, viols de masse, pillages. Mais, sur place, les moyens manquent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

État de Gedaref (Soudan).– Ils sont arrivés du Tigré, en Éthiopie, sur leurs vieux tracteurs poussifs, uniquement des hommes, la peur au ventre et l’angoisse en tête. Ils ont eu de la chance : ils vivaient et travaillaient dans des fermes près de la frontière, avec juste la rivière à traverser pour passer au Soudan et sauver leur peau. Shishay Giday et ses compagnons sont arrivés en novembre 2020 au Village 8, lieu de premier accueil et de transit.