En Islande, le Parti pirate se renforce mais reste en dehors du pouvoir

Par

Le Parti pirate se place à la troisième place des élections législatives, selon les résultats provisoires. Il a triplé le nombre de ses voix par rapport à 2013 mais n’est pas en position de former une coalition gouvernementale. Retrouvez notre entretien avec l’avocate Katrín Oddsdóttir, qui a participé à l’écriture d’une nouvelle constitution islandaise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une déception pour le Parti pirate islandais. Il a enregistré samedi 29 octobre une nette percée lors des élections législatives mais n’est pas parvenu aux scores annoncés par les derniers sondages. Ceux-ci le créditaient de 20 % des voix. Selon les résultats provisoires, il aurait obtenu 14 % des suffrages, ce qui le place au troisième rang derrière le centre-droit et les verts.