Maati Monjib: «La police politique gouverne au Maroc: l’atmosphère est irrespirable»

Par et Rosa Moussaoui (L’Humanité)

L’historien et défenseur des droits humains marocain a été arrêté mardi, à Rabat. Cet intellectuel critique était depuis plusieurs années dans le collimateur du pouvoir monarchique, harcelé par la police et la justice. Il s’était confié avant son incarcération à Mediapart et L’Humanité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a un mois, le 23 novembre, douze organisations internationales de défense des droits humains dont l’ONG Human Rights Watch appelaient les autorités marocaines à mettre fin à la campagne de « harcèlement policier et judiciaire » que subit depuis plusieurs années l’intellectuel et opposant marocain Maati Monjib. Leur appel aura été vain.