Politique

Les propos de Darmanin sur la LDH créent un début de malaise dans la majorité présidentielle

Si le silence continue de rester la règle au sein de la Macronie, quelques voix, timides, s’élèvent, pour prendre leurs distances avec les propos du ministre de l’intérieur qui a mis en cause le financement de l’association de défense des droits de l’homme.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pas de hauts cris d’indignation ou de condamnation formelle. Ni l’Élysée ni Matignon n’y ont d’ailleurs trouvé à redire. Depuis que Gérald Darmanin a caressé, mercredi, l’hypothèse de « dé-financer » la Ligue des droits de l’homme, la Macronie reste, en apparence, de marbre.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal