Face à la réforme des retraites, l’union de la gauche n’est pas de tout repos

Lors d’un premier meeting à Paris sous l’égide de Reporterre et « Fakir », donc de François Ruffin, la gauche a posé un premier acte contre la réforme des retraites. En arrière-plan, l’urgence de l’union était omniprésente.  

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un constat s’impose, ce 10 janvier, dans la salle Olympe-de-Gouges, à Paris (Xarrondissement). Non seulement la gauche est à nouveau unie face à la réforme des retraites, annoncée dans la journée par la première ministre Élisabeth Borne, mais à la tribune, les appels à ne pas céder au narcissisme des partis politiques et de leurs petites différences font exploser l’applaudimètre. Les mille personnes réunies pour ce premier meeting en présence de figures de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) acclament ainsi le discours de Léa Filoche, porte-parole de Génération·s.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal