Comment Emmanuel Macron s’évertue à recaser ses fidèles

De Jean Castex à Amélie de Montchalin en passant par Agnès Buzyn ou Christophe Castaner, le président de la République prend soin de trouver des points de chute à ses anciens ministres ou députés. Au mépris de l’exemplarité promise et de l’intérêt général.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Chaque mercredi, le compte-rendu du Conseil des ministres ressemble, pour une bardée de ministres ou parlementaires déchus, au tirage du Loto. L’heureuse élue de la semaine s’appelle Amélie de Montchalin.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal