Militer autrement: Daniel, agent immobilier «équitable»

Par

Après dix ans passés dans une grosse société américaine à vendre des matériaux en bois composites à des constructeurs à travers l’Europe, Daniel Pérénic a décidé de « faire quelque chose de sa vie ». Associé à une juriste, il lance en Alsace où il réside une agence immobilière « équitable ». Sur chaque vente de bien, il cède 5 % de ses bénéfices à une association généralement en lien direct avec les problèmes de mal-logement.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Avril 2016. Daniel Pérénic, créateur de l'agence immobilière Robin des Toits, visite une maison à Petite-Pierre, au nord-ouest de Strasbourg. Son agence ne fait que de la vente aux particuliers. En Alsace, lors de la vente d’un bien immobilier, c’est l’acheteur qui paie la commission d’agence. Daniel Pérénic demande donc deux chèques : le premier d’un montant de 95 % de la commission destiné à son agence et le second de 5 % destiné à une association de son choix. Ces associations étant souvent d’utilité publique, elles peuvent délivrer des reçus fiscaux permettant à l'acheteur de récupérer une partie de ces 5 %.

Voir tous les portfolios