Jade Lindgaard

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

A Mediapart, j'enquête sur les injustices environnementales, les pollutions industrielles, l'écologie urbaine. Et aussi sur le nucléaire. Auparavant, j'ai travaillé aux Inrockuptibles. J'ai écrit plusieurs livres, dont Eloge des mauvaises herbes. Ce que nous devons à la ZAD (Les Liens qui libèrent, 2018), Je crise climatique. La Planète, ma chaudière et moi (La Découverte, 2014), Le Ba-ba du BHL, avec Xavier de la Porte (La Découverte, 2004), et La France Invisible (La Découverte, 2006). J'ai été membre du comité de rédaction de la revue Mouvements. Je participe à la commission Diversités de Mediapart, qui tente d'oeuvrer contre les discriminations et les mécanismes de domination au sein de l'entreprise. Et je copréside la Société des journalistes (SDJ) de Mediapart.

 

 

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Climat: un référendum pour cacher les renoncements

    Emmanuel Macron devant la convention citoyenne pour le climat, le 14 décembre. © Thibault Camus/AFP Emmanuel Macron devant la convention citoyenne pour le climat, le 14 décembre. © Thibault Camus/AFP

    Le chef de l’État s’est dit prêt à recourir au référendum pour réformer la Constitution et y inscrire la défense du climat. Hormis cet effet d’annonce, le projet de loi issu de la convention citoyenne pour le climat est très en deçà des ambitions initiales.

  • Climat: l’urgence de déranger les récits

    Par
    Assemblée de la zone d'action climat à Paris, pendant la COP21, en 2015. © Jean de Peña, à-vif[s] Assemblée de la zone d'action climat à Paris, pendant la COP21, en 2015. © Jean de Peña, à-vif[s]

    Face à la catastrophe écologique, de nombreuses voix s’élèvent aujourd’hui pour rouvrir les récits du changement climatique et y faire entrer les êtres, les peuples et les histoires qui en ont été trop absents. De l’écrivain indien Amitav Ghosh à l’activiste amazonien Ailton Krenak en passant par toute une nouvelle génération militante.

  • Nucléaire: la sécurité percée d’EDF

    Par
    Chantier de l'EPR à Flamanville, le 30 mars 2016. © Charly Triballeau/AFP Chantier de l'EPR à Flamanville, le 30 mars 2016. © Charly Triballeau/AFP

    Mediapart a eu accès à des milliers de pages de documents détaillant le système de sécurité de l’EPR de Flamanville et des deux réacteurs mitoyens. Ils nous ont été fournis, via Greenpeace, par une personne qui fait ainsi savoir que ces fichiers ultra-sensibles, qui feraient le bonheur de terroristes, ne sont pas protégés comme ils le devraient, les règles de sécurité n’étant pas respectées.

  • Grande distribution: une dépendance française toujours plus forte

    Par
    Dans une grande surface, le 5 novembre 2020, un rayon jouets fermé. © Léo Pierre / Hans Lucas via AFP Dans une grande surface, le 5 novembre 2020, un rayon jouets fermé. © Léo Pierre / Hans Lucas via AFP

    La bronca des petits commerces contre les fermetures du reconfinement met en lumière la place privilégiée des hypers et supermarchés. La moitié des communes rurales n’a plus de commerce de proximité.

  • Paris 2024: les JO menacent de polluer l’air d’un quartier populaire

    Par
    Intervention du collectif Pleyel à venir lors de l'enquête publique, en juin 2019. © JL Intervention du collectif Pleyel à venir lors de l'enquête publique, en juin 2019. © JL

    Pour desservir le futur Village des athlètes, un échangeur autoroutier doit être construit à proximité d’un groupe scolaire de 700 élèves à Saint-Denis. La justice vient de valider le projet, en dépit de l’aggravation de la pollution qu’il devrait causer, selon les nombreux documents analysés par Mediapart.

  • EDF envoie à Flamanville les premiers combustibles de l’EPR

    Par

    Alors que le réacteur nucléaire en construction ne doit pas démarrer au plus tôt avant la fin 2023, les premiers assemblages d’uranium enrichi commencent à arriver sur le site de la future centrale d’électricité selon Greenpeace, qui dénonce une stratégie du « fait accompli ».

  • La 5G, une charge contre les communs

    Par
    Les antennes d’un réseau expérimental 5G. © Nicolas Lepagnot / Hans Lucas via AFP Les antennes d’un réseau expérimental 5G. © Nicolas Lepagnot / Hans Lucas via AFP

    Alors que s’ouvrent les enchères pour l’attribution des fréquences, des centaines de millions d’euros doivent être investis par les grands opérateurs du secteur, qui comptent sur cette rupture technologique pour ouvrir de nouveaux marchés. Quel est le sens de cet événement alors qu’il n’y a pas assez de personnel pour affronter l’épidémie de Covid-19 ?

  • Pour une véritable agriculture urbaine

    Par
    points-de-rupture-03-illustr2

    Lors des mobilisations pour le climat des 25 et 26 septembre, des militant·e·s défendent une véritable écologie urbaine. Entretien avec Benoît Thévard, coauteur d’un scénario biorégional en Île-de-France, et Claire Arnoux, présidente de l’association des Jardins des Vaîtes, menacés à Besançon.

  • Loi ASAP: le grand démantèlement en faveur des industriels

    Par

    Les député·e·s doivent bientôt examiner un projet de loi qui assouplit les obligations faites aux industriels pour leurs sites les plus dangereux. L’exécutif n’a tiré aucun enseignement de Lubrizol.

  • Lubrizol: un silence d’Etat

    Par
    Panache de fumée de l'incendie de Lubrizol, depuis Sotteville-lès-Rouen, le 26/09/19 (Philippe Lopez/AFP). Panache de fumée de l'incendie de Lubrizol, depuis Sotteville-lès-Rouen, le 26/09/19 (Philippe Lopez/AFP).

    La puissance publique a tout fait pour empêcher de mesurer l’impact sanitaire de l’incendie. Un an après le grave accident industriel à Rouen, il n’existe aucune base de données ad hoc sur les risques d’exposition à l’amiante et aux hydrocarbures, ni de registre de cancer. L’évaluation sanitaire des traces de pollution a été attribuée aux industriels.