Karl Laske

J'ai rejoint Mediapart en mai 2011, après avoir été été journaliste à Libération de 1994 à 2011.

J'ai publié: Avec les compliments du Guide (avec Fabrice Arfi, Fayard, 2017), Les cartels du lait (avec Elsa Casalegno, Editions Don Quichotte, 2016), La Mémoire du plomb (Stock, 2012), Le Vrai Canard (avec Laurent Valdiguié, Stock, 2008, réédité en Points Seuil, 2010), Putsch au PS (collectif Victor Noir, Denoël, 2007), Machinations (avec Laurent Valdiguié, Denoël, 2006, réédité chez Pocket), Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus (collectif Victor Noir, Denoël, 2005), Des coffres si bien garnis, enquête sur les serviteurs de l'État-voyou (Denoël, 2004), Ils se croyaient intouchables (Albin Michel, 2000), Le banquier noir (Seuil, 1996).

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Des réfugiés libyens espionnés à Paris accusent la France

    Par et

    Mediapart s’est procuré les preuves de l’espionnage entre 2007 et 2010 par le régime libyen de refugiés politiques et d’opposants à Paris. L’un d’entre eux, Jomode Elie Getty Doby My, fondateur du Conseil national toubou, accuse Bachir Saleh, l’ancien chef de cabinet de Kadhafi aujourd'hui protégé par la France, et annonce son intention de déposer plainte contre Claude Guéant et Nicolas Sarkozy.  

  • Affaire Balladur : la justice retrouve en Suisse les 10 millions fantômes

    Par et

    Le juge Renaud Van Ruymbeke vient de retrouver une sortie en espèces de dix millions de francs dans le circuit bancaire suisse des marchands d’armes, en avril 1995. Cette somme est précisément celle que l’équipe d’Édouard Balladur a versée, le 26 avril 1995, sur le compte de campagne de l’ancien premier ministre. Ziad Takieddine et Abdul Rahman El Assir utilisaient le compte d’un cheikh koweitien ouvert à la SCS Alliance de Genève.

  • Kadhafi-Sarkozy: M. Brisard, sous pression, nous écrit et se contredit

    Par et

    Après avoir communiqué des informations à la justice, puis à Mediapart, M. Jean-Charles Brisard, aujourd'hui sous pression, dément et dénonce un « montage ». Dans une lettre qui nous a été adressée ce vendredi 16 mars, l’enquêteur privé, proche de l’UMP, assure avoir été « associé » malgré lui et à son insu à des « soi-disant révélations explosives sur le financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007 » publiées par notre site. La veille, il nous assurait vouloir prendre ses distances, sans contester la paternité ni la véracité du document, et encore moins ses propos tels que nous les avons rapportés.

  • Kadhafi-Sarkozy : nos nouvelles révélations

    Par et
    MM. Hortefeux et Takieddine, en 2005 © dr MM. Hortefeux et Takieddine, en 2005 © dr

    Jean-Charles Brisard, l’auteur du mémo sur le financement par le régime libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, confirme lors d'un entretien avec Mediapart la mention du nom de l’ancien ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, dans le montage financier. Il affirme détenir « un classeur » et disposer « des montants, des noms, des pays, des dates précises ».

  • Présidentielle 2007: Kadhafi aurait financé Sarkozy

    Par et

    Selon un document consulté par Mediapart, le marchand d’armes Ziad Takieddine, organisateur en 2005 et 2007 des visites de Nicolas Sarkozy et de ses proches en Libye, aurait mis en place les « modalités de financement » de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi, en lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam. Un montant de 50 millions d'euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans ce document.

  • Thierry Gaubert, un homme du Président cerné par le fisc et Tracfin

    Par et

    Les multiples découvertes de la justice en marge de l’affaire Takieddine sur les avoirs occultes en Suisse, aux Bahamas ou en Colombie de Thierry Gaubert ont conduit, mi-février, le fisc à ouvrir une enquête sur l'ami et ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy. En parallèle, la cellule Tracfin a saisi le parquet de Nanterre de soupçons de « blanchiment de fonds issus d’une activité délictueuse ».

  • Les biens de Ziad Takieddine placés sous scellés

    Par et
     © Mediapart © Mediapart

    Du mobilier de prestige, de nombreuses œuvres d’art et plus de mille bouteilles de grands crus... L’ex-épouse du marchand d’armes, qui a déposé plainte contre lui pour « abandon de famille », a envoyé les huissiers dans ses propriétés parisienne et du cap d’Antibes. La valeur du patrimoine de Ziad Takieddine s'élève à plus de 40 millions d'euros en France.

  • HSBC, Woerth, Estrosi... Les vérités du procureur Montgolfier

    Par et

    Le procureur de Nice s’exprime pour la première fois sur le jeu trouble du gouvernement et de l’ancien ministre du budget, Eric Woerth, dans l’affaire HSBC. Il révèle qu’au moment où M. Woerth brandissait, à l’été 2009, une liste de 3.000 fraudeurs français du fisc, son enquête avait permis d’en identifier plus de 8.000. Parmi eux : Patrice de Maistre, à l’époque gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

  • L’associé de Takieddine est recherché pour blanchiment

    Par et
    El Assir El Assir

    Les juges sont à la recherche d’Abdul Rahman El Assir, bénéficiaire avec Ziad Takieddine des commissions occultes dans l’affaire des ventes d’armes à l'Arabie saoudite et au Pakistan. L’Espagne a émis un mandat d'arrêt international pour « blanchiment ». Enquête sur le fantôme de l'affaire Karachi.

  • Affaire Tron: les manipulations du clan Le Pen

    Par et

    Des proches de Marine Le Pen ont tenté d’instrumentaliser l’affaire Tron. Selon un enregistrement versé au dossier d’instruction, dévoilé dans son intégralité par Mediapart, Eva Loubrieu, l’une des victimes présumées de Georges Tron, ex-ministre UMP de la fonction publique, espérait obtenir des avantages et des appuis auprès du Front national. Jacques Olivier et son frère jumeau Philippe, beau-frère et conseiller officieux de Marine Le Pen, ont été informés en temps réel de la préparation et du dépôt des plaintes des ex-collaboratrices de Georges Tron.