Ce que nous dit la mort inaperçue du réalisateur José María Berzosa

Par

Zoom sur la disparition du documentariste José María Berzosa (1928-2018). Ce sera la seule nécrologie de la presse française. Mais une nécrologie animée, revivifiante, refondatrice, programmatique et révolutionnaire. À vos mirettes !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est mort le 2 janvier et personne n’en a dit mot, à la seule exception de Jean-Jacques Birgé dans son blog abrité par Mediapart : « Le réalisateur José-María Berzosa s’est éteint. » Pourquoi revenir, un mois plus tard, sur la disparition d’un homme de télévision de 89 ans oublié de tous ? Parce que cet effacement amnésique nous parle de nous, de notre état mental, culturel et politique.