«Baron Noir», entre gris clair et gris foncé

Par

Manœuvres, coups bas et ambitions nationales : la réussite de la série française Baron noir, avec Kad Merad, Niels Arestrup et Anna Mouglalis dans les rôles principaux, tient à un curieux mélange de cynisme, de cruauté et de croyance intacte en la politique. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.