Jonathan Dee et sa «fabrique des illusions»

Par et

Jonathan Dee construit sans doute l’une des œuvres les plus stimulantes de la scène littéraire américaine (Les Privilèges, La Fabrique des illusions). Pour lui, « les romanciers écrivent en opposition au récit majoritaire, à la culture dominante, ils œuvrent à une contre-culture».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jonathan Dee construit sans doute l’une des œuvres les plus stimulantes de la scène littéraire américaine : né en 1962, il est l’auteur de cinq romans, dont deux parus en France, chez Plon dans la remarquable collection « Feux croisés » : Les Privilèges et La Fabrique des illusions.