L'exception Mediapart

Par
Ces portes ouvertes numériques du 2 décembre ont marqué la première année où, en cessant de perdre de l'argent, Mediapart commence à construire durablement son indépendance, avec plus de 56.000 abonnés. Grâce à vos abonnements, il nous faut installer définitivement ce journal sans pareil dans le paysage de l'information.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart a deux anniversaires : le 2 décembre, date de l'annonce en 2007, et le 16 mars, date du lancement en 2008. Si nous avons décidé de fêter dès ce vendredi 2 décembre 2011 notre quatrième anniversaire, c'est pour associer nos lecteurs au cap que nous avons enfin franchi grâce à eux. Ces portes ouvertes numériques marquent la première année où, en cessant de perdre de l'argent, Mediapart commence à construire durablement son indépendance, avec plus de 56.000 abonnés, 5 millions d'euros de chiffre d'affaires et autour de 500.000 euros de résultat net.

Le message de cette journée, c'est évidemment que cette réussite est encore fragile et qu'il nous faut la consolider afin d'installer définitivement ce journal sans pareil dans le paysage français de l'information. Façon de dire que nous avons plus que jamais besoin de vous, du soutien et de la fidélité de nos abonnés. Mediapart est en effet unique. Ce n'est pas une proclamation de foi, mais une constatation objective. Qu'il s'agisse de son identité éditoriale ou de son modèle économique, il n'a pas d'équivalent.

C'est d'abord un journal en ligne, et non pas un simple site : concentré sur les informations d'intérêt public, Mediapart entend, sur Internet, réinventer la presse, en offrant une hiérarchie, en privilégiant la plus-value, en refusant le flux et en ne cédant pas au divertissement. C'est ensuite un journal participatif, dont le Club est une plate-forme de blogs ouverte aux abonnés : quand les sites de la presse traditionnelle sélectionnent d'autorité leurs blogueurs ou confient la modération des contributions à des prestataires extérieurs, Mediapart fait le choix de la liberté et de la responsabilité en proposant une conversation directe avec sa rédaction et entre ses lecteurs.

C'est aussi un journal de référence et de qualité, où l'innovation éditoriale est au service du droit à l'information du public afin que chacun puisse être libre et autonome dans ses choix de citoyen : outre ses enquêtes, analyses et reportages quotidiens, Mediapart propose des dossiers de fond, comporte une version en langue anglaise, publie des livres en librairie, offre une version imprimée quotidienne avec ses trente dernières éditions, se décline en version sonore avec des podcast, produit des web-documentaires, se prolonge sur FrenchLeaks, base de données documentaires en accès libre, et se démultiplie sans cesse avec des débats à la rencontre physique et directe de ses lecteurs.

C'est enfin un journal payant, dont l'indépendance est garantie par sa seule et unique recette, l'adhésion, le soutien et la fidélité de ses abonnés : se revendiquant de la gratuité démocratique du Net, celle de l'échange et du partage résumée par l'accès libre du Club et la possibilité d'offrir un article à ses amis, Mediapart a d'emblée combattu les illusions de la gratuité marchande et publicitaire, cheval de Troie d'une destruction de valeur par l'uniformisation, la banalisation et la normalisation des contenus.

Le pari initial de Mediapart est gagné, reste à le confirmer et à le consolider. C'est notre objectif pour 2012 qui se traduit par trois priorités. D'abord, décliner Mediapart sur tous supports : l'application iPad vient de sortir, celle pour iPhone arrivera pour les fêtes et, durant l'année prochaine, Mediapart sera aussi sur Android, sur Kindle et sur tout autre tablette et smartphone. Ensuite, augmenter la fidélisation de nos lecteurs par une meilleure gestion commerciale qui, en invitant nos abonnés à privilégier le prélèvement automatique, réussisse à contourner les obstacles mis au paiement récurrent en ligne par le système bancaire français (nombreux incidents de paiement, durée courte des cartes de crédit: lire les précisions dans mon billet de blog ici). Enfin, rénover et améliorer non seulement le Club de Mediapart mais l'ensemble des outils offerts à nos lecteurs, de façon que votre journal soit aussi pleinement un réseau social.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale