Les métamorphoses de la question raciale (6/6). L’art de la guerre ou l’art de perdre?

Par

« Comment articuler une critique du racisme et du racial qui ouvre la porte à l’espérance ? », s’interrogeait récemment le philosophe Achille Mbembe. Sortir de l’impasse suppose des choix stratégiques et politiques qui entrent parfois en collision, mais se cristallisent autour de quatre objets : l’identité, l’autonomie, la réparation et le rapport entre minorités et majorité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Abhorrée par la gauche et les sciences sociales parce qu’elle reviendrait à reconduire du biologique sous couvert d’identité profonde, la notion d’essentialisme est pourtant investie par une partie des intellectuels de l’antiracisme. L’essentialisme peut-il vraiment être à la base d’une stratégie politique ?