De Clausewitz à Bush: la guerre prise aux mots

Par

L’administration Bush a-t-elle forgé une nouvelle théorie de la guerre après les attentats du 11-Septembre et ainsi contribué à remodeler un univers où l’État, tout comme la paix, appartiendrait au vieux monde ? L’anthropologue Catherine Hass fait un détour par Clausewitz, Mao et Carl Schmitt pour tenter de répondre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un livre singulier, composite jusque dans son titre, Aujourd’hui la guerre. Penser la guerre. Clausewitz, Mao, Schmitt, Adm. Bush, que publient les éditions Fayard sous la plume de Catherine Hass, docteure en anthropologie politique. Issu d’une thèse, cet ouvrage, qui aborde autant la philosophie que la géopolitique, tente une synthèse oscillant entre analyses parfois déjà balisées et hypothèses originales et suggestives.