Françoise Vergès: «Toni Morrison a attaqué le racisme dans sa structure profonde»

Par

Pour la politologue Françoise Vergès, l’œuvre de la récipiendaire du prix Nobel de littérature 1993, décédée dans la nuit de lundi 5 à mardi 6 août, a permis d’entrer dans « l’intimité complexe des personnes réduites en esclavage ». Sa pensée irrigue aujourd'hui la jeune génération de la gauche américaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toni Morrison est morte dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 août, à 88 ans. L'Américaine, auteure du roman Beloved, devenu un best-seller mondial, est la première femme afro-américaine à avoir reçu le prix Nobel de littérature, en 1993.