Todd Shepard: «La France rétrécit sur ses frontières»

Par

Comment les chercheurs étrangers qui travaillent sur la France regardent-ils la situation du pays ? À quelles causes attribuent-ils les tensions, crispations, blocages et pannes d’imaginaire qui traversent l’Hexagone ? Entretien avec l'historien américain Todd Shepard. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Todd Shepard est l’auteur d’une thèse intitulée The Invention of Decolonization: The Algerian War and the Remaking of France, traduite en France sous le titre 1962 – Comment l’indépendance algérienne a transformé la France, publiée chez Payot. Professeur associé à l’université américaine John-Hopkins de Baltimore, son travail s’intéresse à la manière dont la France a été – et demeure – transformée par les conditions de l’indépendance algérienne en particulier, et de l’histoire coloniale et impériale du pays en général. Son interrogation porte, plus précisément, sur la nature même du projet républicain et la période 1958-1962, dont il montre qu’elle était grosse d’autres possibles que le présidentialisme et l’autoritarisme de la Ve République.