mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart sam. 27 août 2016 27/8/2016 Édition du matin

Funny Valentines

11 février 2016 | Par Lise Wajeman

Drôles de Valentines est une anthologie de poèmes écrits pour la Saint-Valentin, du Moyen Âge à aujourd’hui : une occasion de réviser quelques clichés sur la poésie et sur l’amour, de sentir combien l’eau de rose peut être corrosive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parler d’amour en poésie, ce n’est pas forcément bégayer « je t’aime » après que tant d’autres l’ont dit. Il arrive que la mièvrerie du sentiment soit traversée par la force du désir, que la douce rêverie s’avère un geste politique. Nathalie Koble, enseignante de langue et littérature médiévales à l’École normale supérieure, publie une anthologie bilingue autour de la tradition poétique de la Saint-Valentin. Elle rassemble des poèmes qui vont de la fin du XIVe siècle à 2016 : on y trouve René d’Anjou, Shakespeare, Verlaine, Louis Zukofsky, ou même Jacques Roubaud, car l’éditrice a passé commande de Valentines à plusieurs poètes contemporains. Cette anthologie permet de se confronter à la fois à l’étrangeté d’une parole lointaine, venue du Moyen Âge, et d'être saisi par sa proximité, son dialogue avec les poèmes modernes, que souligne la traduction, comme dans ce rondeau de Charles d’Orléans : « Mais si j’arrive à capturer/Espoir, je change de baratin/En ce jour de Saint-Valentin ! » Changeons de baratin : cette anthologie nous invite à parler autrement d’amour et de poésie. Entretien avec l’éditrice et traductrice.