Bob Leman: en ver et contre tous

Par

Bienvenue à Sturkeyville est un recueil de six nouvelles horrifiques qui prennent place dans une ville imaginaire de Nouvelle-Angleterre. Au programme, vers géants, vampires crados, larves cannibales… et une vision plutôt sombre de la société américaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle horrifique devrait être considérée comme un élément typique de la culture américaine, au même titre que le hamburger ou la Ford Mustang GT. En effet, nul pays n’a à ce point pris le goût d’effrayer ses lecteurs en quelques pages ramassées, d’où s’échappent tentacules ou autres fétidités. Il y a plusieurs raisons à cela. La première est économique. Tout un pan de la « paralittérature » américaine a été publié dans des pulps, ces petits magazines à dix cents qui publient des short stories à la pelle. L’autre est culturelle. Les Américains, contrairement aux Français par exemple, aiment bien se confronter à leurs monstres, à leurs fantômes. Bref, à leur refoulé.