Le centre Pompidou, une utopie rouillée

La célébration en 2017 des 40 ans du centre Pompidou est l’occasion de se souvenir de l’utopie architecturale et culturelle qui présida à l’ouverture de ce bâtiment, à la fois bibliothèque, forum et musée, aussi innovant dans sa structure et son fonctionnement que dans sa façon de s’adresser à de nouveaux publics. Mais derrière sa façade colorée et une image qui demeure très positive, Beaubourg peine de plus en plus à maintenir son rang et, surtout, à conserver l’esprit inventif de ses origines. Enquête dans les tuyaux d’une institution culturelle sous pression. Un article de la Revue du Crieur, dont le numéro 7 vient de paraître.

Bernard Hasquenoph et Marion Rousset

15 juin 2017 à 12h38

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le 9 mars 2017, le tribunal de grande instance de Paris a condamné le centre Pompidou pour avoir fait figurer une contrefaçon au catalogue de l’exposition consacrée à Jeff Koons en 2015. La ligne de défense de l’institution avait de quoi laisser songeur : l’artiste aurait décidé de tout, aussi bien des œuvres exposées dans le musée que de celles présentées dans le livre. Beaubourg a d’ailleurs indiqué au tribunal avoir « agi dans le cadre de relations contractuelles particulièrement contraignantes avec la société Jeff Koons sous l’influence directe de l’artiste américain ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Politique
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
À l’air libre
par À l’air libre
Libertés publiques
par Jérôme Hourdeaux et Camille Polloni
France — Politique
par Ellen Salvi et Matthieu Suc
Migrations — Enquête
par Céline Martelet
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

La guerre russe contre l’Ukraine — Reportage
Guerre en Ukraine : à Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv, entre Odessa et Kherson, subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec
Violences sexistes et sexuelles — Analyse
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Un magistrat ordonne la censure préalable d’une enquête de Mediapart
Saisi par l’avocat de Gaël Perdriau, le président du tribunal judiciaire de Paris a fait injonction à Mediapart de ne pas publier de nouvelles révélations sur les pratiques politiques du maire de Saint-Étienne, après celles du chantage à la sextape. Cette censure préalable, décidée sans débat contradictoire, est une attaque sans précédent contre la liberté de la presse.
par Edwy Plenel
Climat — Analyse
Jets de peinture et de soupe sur les œuvres d’art : « Ça vous choque ? Tant mieux ! »
Statue aspergée de peinture ce vendredi à Paris, jets de soupe et collages de mains ou de visages sur des tableaux : depuis des mois, des activistes du climat perturbent les grands musées internationaux. Est-ce si ridicule, alors que les gouvernements continuent d’échouer à mener les politiques nécessaires ?
par Jade Lindgaard