Octobre 17. Alexandra Kollontaï, l’émancipation des femmes expliquée à Lénine

Par Sophie Cœuré

Pour le centenaire de la révolution russe, Mediapart vous propose 14 portraits, 14 destins exceptionnels forgés dans la tourmente révolutionnaire de Petrograd. Premier personnage : Alexandra Kollontaï. Elle fut bien plus que la grande diplomate encore célébrée en Russie. Elle réussit à s’imposer à Lénine et aux cadres bolcheviks par sa fougue militante et ses réflexions sur la liberté sexuelle et le rôle social des femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 28 mars 2017, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dévoile une plaque à l’occasion du 145e anniversaire de la naissance d’Alexandra Kollontaï (1872-1952). Prenant la parole devant l’immeuble moscovite où elle avait habité dans les années précédant sa mort en 1952, il fait l’éloge de la première femme diplomate, de la patriote soviétique tenant bon contre les nazis comme ambassadrice en Norvège. La révolutionnaire, la commissaire du peuple, la combattante de l’émancipation des femmes, l’auteure de pamphlets marxistes de haut niveau et de romans provocateurs rédigés d’une belle plume, semble davantage embarrasser les autorités de l’ère poutinienne…