Antonio Casilli: «Faut-il brûler Facebook?»

Par

Propagation de fausses nouvelles, bulle informationnelle qui enferme ses utilisateurs, le réseau social serait pour certains à l’origine de l’élection de Donald Trump. Le sociologue Antonio Casilli revient sur le rôle de Facebook et son économie du clic et du like.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.