Décortiquer le « mépris de classe »

Par

Pourquoi l’extrême droite s’affiche-t-elle en rempart contre le « mépris de classe » ? Et le « mépris », notion morale, fait-il bon ménage avec la « classe », notion sociale ? Un ouvrage collectif tente de répondre à ces questions très politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le « mépris de classe » est sur toutes les lèvres en cette période préélectorale, mais les sciences sociales n’en ont pourtant pas fait une catégorie d’analyse pour comprendre les logiques de la domination sociale. C’est à cela que tente de remédier un ouvrage collectif, publié aux éditions du Croquant, intitulé Mépris de classe. L’exercer, le ressentir, y faire face.