A la poursuite de la morale de l’Etat

Par

Les institutions possèdent-elles et produisent-elles des valeurs ou des affects ? En observant ses agents – policiers, magistrats, éducateurs, etc. –, un ouvrage de sociologie coordonné par Didier Fassin repense les articulations entre État social, État pénal et État libéral.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le livre collectif Juger, réprimer, accompagner, fruit de cinq années de travail permises par un financement européen, dix sociologues emmenés par Didier Fassin proposent une plongée au « cœur de l’État », ce qui signifie « littéralement, pénétrer le fonctionnement ordinaire des institutions publiques, mais aussi, métaphoriquement, appréhender les valeurs et les affects qui traversent les politiques des gouvernants et les pratiques des agents ».