Dans « Rien ne t’appartient », Nathacha Appanah célèbre les renaissances

Par

Le nouveau roman de Nathacha Appanah,« Rien ne t’appartient », aborde ses thèmes fétiches : le deuil, les traumatismes, la double identité ou la dépression profonde. Avec maestria, l’autrice se balade dans des sujets très actuels et parfois épineux avec beaucoup de poésie. Ici, la littérature prime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ténèbres inondent l’œuvre de Nathacha Appanah mais jamais ne la noient. La romancière ne fait pas exception dans son dixième livre publié, Rien ne t’appartient publié aux éditions Gallimard en cette rentrée littéraire. Dès le début, le lecteur plonge dans les abîmes avec l’héroïne du récit. Depuis la mort d’Emmanuel, son époux adoré, Tara se laisse sombrer dans la folie. Depuis trois mois, elle doit composer avec des visions du temps d’avant.