Daniel Mermet ou les délices de l'« autogestion joyeuse »

Daniel Mermet, l'une des personnalités les plus influentes de l’audiovisuel « de gauche » adopte au quotidien des techniques de management dignes du patronat néolibéral le plus décomplexé. Enquête sur l’animateur de « Là-bas si j’y suis », l’émission culte de France Inter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'une des personnalités les plus influentes de l’audiovisuel « de gauche » adopte au quotidien des techniques de management dignes du patronat néolibéral le plus décomplexé. Enquête sur l’animateur de « Là-bas si j’y suis », l’émission culte de France Inter.