«Le Dépaysement» de Bailly, l'invisible de la France

Par
Roulant, marchant, observant, Jean-Christophe Bailly s'est attelé à l'«instantané mobile» de la France d'aujourd'hui. Profondément subversif et savant, amical et sans complaisance, donc. Et succès: les lecteurs s'embarquent en nombre dans ce livre qui nous invite à apprendre sur nous-mêmes, à voyager dans l'étrange familiarité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a ainsi des livres qui rendent leurs lecteurs intelligents. Bien plus rarement, ces livres deviennent des succès de librairie, loin des polémiques comme des études sans chair. Salué comme une «œuvre majeure», Le Dépaysement, de Jean-Christophe Bailly, déborde largement le cercle des admirateurs de l'écrivain, se joue des frilosités et des dépressions nationales sans les nier, ouvre la fenêtre, tant mieux! Sujet: la France. «Dépayser comme on dit déniaiser», dit-il.