Le yoga: une histoire-monde et un projet nationaliste

Marie Kock propose une passionnante histoire d’une pratique prétendument immémoriale.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Avant sa mort, Steve Jobs, le fondateur d’Apple, s’était assuré que chaque personne présente à ses obsèques reçoive une boîte contenant le best-seller, publié pour la première fois en 1946, Autobiographie d’un yogi, de Paramahansa Yogananda, l’un des principaux importateurs de cette pratique indienne sur le sol américain. À la lecture du livre de Marie Kock, Yoga, une histoire-monde – De Bikram aux Beatles, du LSD à la quête de soi : le récit d’une conquête, publié aux éditions La Découverte, on comprend mieux cette fusion funéraire entre la high-tech californienne et une philosophie censée avoir émergé dans la vallée de l’Indus il y a 5 000 ans.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal