Burns dévoile l'origine d'«El Borbah»

Par
Bande dessinée. Charles Burns est de ces auteurs américains dont on pourrait dire qu'ils dessinent des romans tellement leurs scénarios sont travaillés, et leurs projets ambitieux. El Borbah, réédité en septembre chez Cornélius, fut un de ses premiers récits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De Charles Burns, les plus jeunes connaissent surtout Black Hole, bande dessinée en noir et blanc, plus proche du roman graphique que de l'album classique. Sortis en France il y a à peine deux ans, les six premiers épisodes (la série en compte 12) rassemblant pas loin de 400 pages retraçaient l'histoire, aussi terrifiante qu'onirique, d'une bande d'adolescents de Seattle confrontés à une étrange épidémie faisant d'eux des mutants.