Penser le terrorisme

Penser le terrorisme

Plus que jamais, dans cette période où les attentats terroristes se succèdent en France et à l'étranger, il est important de se tourner vers les penseurs – universitaires et intellectuels – pour tenter de faire sens de ce qui arrive afin de combattre les différentes formes de repli, de vengeance ou de crise identitaire véhiculées comme des solutions faciles par les politiques de tous bords.

«Daech, le cinéma et la mort»: la ruse de Comolli

Par Emmanuel Burdeau
Une image de «Flames of War», documentaire de propagande de 55 minutes diffusé par Daech. Les photos reproduites dans cet article ne sont pas issues du livre de Jean-Louis Comolli. Une image de «Flames of War», documentaire de propagande de 55 minutes diffusé par Daech. Les photos reproduites dans cet article ne sont pas issues du livre de Jean-Louis Comolli.

Le cinéaste, critique et théoricien Jean-Louis Comolli a vu les vidéos de propagande produites et diffusées par l’État islamique. Un essai en est ressorti.

Laure Murat: «Cela ne rend service à personne de traiter les terroristes de fous»

Par Joseph Confavreux

Contrairement aux attentats du 13 novembre, les attaques du mois de juillet, en France comme en Allemagne, ont été perçues comme des actes autant politiques que pathologiques. Entretien avec l’historienne Laure Murat, qui a travaillé sur les liens que peuvent entretenir folie et politique. 

François Burgat: «Une dynamique de globalisation du ressentiment»

Par Joseph Confavreux

Après l’enchaînement d’attentats à Nice, Ansbach ou Saint-Étienne-du-Rouvray, comment faire face à un terrorisme de proximité inscrit dans une dynamique globalisée éminemment politique ? Éléments de réponse avec un spécialiste de l’islam politique et de l’islamisme.

Olivier Roy: «Daech fait feu de tout bois»

Par Joseph Confavreux

Après la revendication par l’État islamique de l’attentat de Nice puis de celui d’Ansbach, assiste-t-on à une nouvelle métamorphose du djihadisme ? Entretien avec Olivier Roy, spécialiste de l'islam et du phénomène djihadiste.

Contre l’invisibilité nationale

Par Antoine Perraud
1933-invisibleman

Montrer ou ne pas montrer ? Telle serait la question, à propos des terroristes, qu’une partie de la presse entend maintenant rejeter dans l’anonymat. Ne jamais manquer l’occasion de manquer une occasion ! C’est avec de bons sentiments sidérés qu’on bricole une tartufferie nationale, qui passe à côté de l’essentiel : comment montrer…

Pour une pédagogie du terrorisme

Par Antoine Perraud
Explosion d'une bombe au Liceu de Barcelone en 1893 © Le Petit Journal Explosion d'une bombe au Liceu de Barcelone en 1893 © Le Petit Journal

Que nous arrive-t-il avec ces attentats itératifs ? À la fois du déjà-vu et du à-faire-face. Nous avions la faiblesse de nous croire invincibles parce que supérieurs. Du coup, il faut tenter de ne pas basculer dans l'antiterrorisme mimétique des bravaches. Savoir lésiner sur les peurs liberticides.
Et réfléchir collectivement plutôt que de réagir en meute.

Le journalisme face à l’effroi

Par Edwy Plenel

Le journalisme doit nous aider à réfléchir afin que nous ne cédions pas à l’effroi. C’est toute sa difficulté face à la tragédie des attentats : ne pas être indifférent à l’émotion générale et, surtout, à la souffrance des familles, tout en s’efforçant de maintenir le cap de la raison, de l’analyse et de l’enquête. Ce qu’Albert Camus appelait un « journalisme critique ».

Terrorisme: la langue inopérante

Par Antoine Perraud

Les mots aussi sont en crise. Les trois coups des attentats (Charlie, Bataclan, Nice) sonnent comme une tragédie de la langue et de ses locuteurs : nous nous débattons dans une nasse lexicale. Petit glossaire…

Penser face aux catastrophes

Par Joseph Confavreux

Après l’année tragique qu’a été 2015, pour Paris bien sûr, après aussi Bruxelles, Grand-Bassam, Beyrouth, Tunis, Alep, Ankara ou Kerbala, comment continuer de penser pour éviter la sidération, l'effroi, le repli ou l'anesthésie ? Rencontre entre le prêtre jésuite Paul Valadier et le philosophe Pierre Zaoui.

La démocratie n’est pas la guerre

Par Edwy Plenel

Le débat sur l’état d’urgence est une question d’efficacité : quelle est la bonne riposte au défi totalitaire de l’État islamique ? La surenchère sécuritaire est une réponse de court terme, inspirée par l’immédiateté politicienne plutôt que par le souci de solutions durables. Concédant à l’adversaire une victoire symbolique, elle désarme notre société autant qu’elle la protège, mettant en péril nos libertés individuelles et nos droits collectifs.

La peur est notre ennemie

Par Edwy Plenel

Vendredi, toute une société fut, à Paris et à Saint-Denis, la cible du terrorisme : notre société, notre France, faite de diversité et de pluralité, de rencontres et de mélanges. C’est cette société ouverte que la terreur voudrait fermer ; la faire taire par la peur, la faire disparaître sous l’horreur. Et c’est elle qu’il nous faut défendre car elle est notre protection.

Daniel Dayan: «Feignons de dompter ce mystère terroriste qui nous échappe»

Par Antoine Perraud

Daniel Dayan, spécialiste de l'analyse de l'image, revient sur l'événement terroriste : la question de son inintelligibilité, sa coproduction prise en charge par les médias audiovisuels, la riposte que les autorités tentent de lui opposer...

Scott Atran: «La mort prochaine de Daech est une illusion»

Par Joseph Confavreux

L’anthropologue Scott Atran, qui a mené avec ses équipes plusieurs études auprès des djihadistes, cerne les raisons ayant permis l’essor de l’État islamique, les pistes pour le combattre et les illusions sur sa prochaine disparition. Entretien.

François Vallejo: «Le terrorisme nous dit, d’une façon inacceptable, ce que nous sommes»

Par Antoine Perraud
Trois vidéos dans l'article Trois vidéos dans l'article
François Vallejo, dans un roman publié en 2012, Métamorphoses, décrivait le fourvoiement d'un jeune Français dans l'islamisme et partant le terrorisme. Arrêt sur fiction…

Bertrand Badie: «Nous devons faire face à une violence déterritorialisée»

Par Joseph Confavreux

Comment repenser la guerre, le terrorisme, la violence, les relations internationales, la diplomatie, quand les cadres avec lesquels on les appréhende sont périmés et incapables de répondre aux attaques récurrentes qui ensanglantent Paris, Grand-Bassam ou Bruxelles ? C’est le programme ambitieux, mais nécessaire, que propose Bertrand Badie dans son dernier ouvrage, Nous ne sommes plus seuls au monde.

Le grand débat. Après les attentats, penser ce qui nous arrive

Par Joseph Confavreux
Vidéo dans l'article. Vidéo dans l'article.

La Revue du crieur numéro 3 vient de paraître. Au sommaire de notre débat, le djihad et l'Académie française, avec Myriam Benraad, spécialiste de l’Irak, Laurent Bonnefoy, spécialiste du monde arabe, David Servenay et David Garcia, journalistes.

Trois livres inégaux tentent de nous faire entrer dans la tête des kamikazes

Par Joseph Confavreux

Trois livres récents tentent, de manière très différente, de cerner les racines des motivations de ceux qui commettent des tueries avant de mourir, sous les balles des forces de l’ordre ou désintégrés par leur ceinture d’explosifs.

Chercheurs vs politiques (2/4) : Après les attentats, quelle république voulons-nous ?

Par Joseph Confavreux

Tout l’été, Mediapart et la Revue du Crieur organisent des face-à-face entre celles et ceux qui décident de la vie de la cité et celles et ceux qui la pensent. La deuxième rencontre oppose l’historien Patrick Boucheron à Benoît Hamon, député socialiste et ex-ministre de l’éducation nationale. 

Plongée dans les lectures des djihadistes

Par Pierre Puchot

Mediapart s’est procuré la totalité du corpus des textes saisis en 2010 aux domiciles de Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly. Une documentation idéologique pour justifier les attentats qui apparaît souvent contradictoire, à très forte tonalité politique. Nous avons sollicité l’analyse du chercheur Romain Caillet.