La face cachée de l'empire Bolloré

On dit Vincent Bolloré à l'affût de tout, des médias, des télécoms, des coups financiers. Pourtant, son groupe ne semble pas de taille à mener de telles batailles. Il pèse à peine six milliards d'euros de chiffre d'affaires. D'où tire-t-il alors cette puissance?

Enquête sur la face cachée de l'empire Bolloré

Par

On dit Vincent Bolloré à l'affût de tout, des médias, des télécoms, des coups financiers. Pourtant, son groupe ne semble pas de taille à mener de telles batailles. Il pèse à peine six milliards d'euros de chiffre d'affaires. D'où tire-t-il alors cette puissance? Derrière le groupe Bolloré officiel, il y a un autre groupe plus caché. Héritage de l'empire Rivaud, il continue à prospérer au travers d'un écheveau de sociétés discrètes, dont certaines au Luxembourg. Premier volet de notre enquête sur la face cachée de l'empire Bolloré.

Comment Vincent Bolloré s'est taillé un empire en Afrique

Par
L'essentiel de la richesse du groupe Bolloré provient d'Afrique. En vingt ans, Vincent Bolloré s'est construit un royaume sur les débris de l'empire colonial français. Des entrepôts aux ports, il contrôle l'ensemble de la chaîne logistique et de transports sur les matières premières produites en Afrique de l'Ouest. Mais son emprise va plus loin. Même s'il n'apparaît qu'au second plan, il est un des actionnaires majeurs de Socfinal, un groupe qui exploite parmi les plus grands domaines de plantation d'Afrique. Deuxième volet de notre enquête sur le groupe Bolloré.

Vincent et les «petites caisses» du Luxembourg

Par
Vincent Bolloré a deux métiers : industriel et financier. Il préfère de loin le second. Certains de ses coups financiers – Bouygues, Lazard, Vallourec – sont devenus légendaires. Pourtant, les formidables plus-values réalisées n'apparaissent que très peu dans les comptes de son groupe. Tout se passe ailleurs, de préférence au Luxembourg. L'argent qu'il a accumulé lui a servi en priorité à racheter tout le contrôle de son groupe. Désormais, Vincent Bolloré est seul maître à bord.

Dans les brouillards du Liechtenstein

Par
Il y a un an, une enquête était déclenchée en France sur 92 exilés fiscaux au Liechtenstein. Les actionnaires du groupe Bolloré-Rivaud en font-ils partie? Peut-être. Les familles Fabri et de Ribes, actionnaires historiques du groupe Rivaud, comme le prouvent nos documents, ont depuis des années trouvé refuge dans la principauté, classée par l'OCDE comme une place financière «non coopérative». Vincent Bolloré jure qu'il n'est pas partie prenante à cet incroyable écheveau de trusts. Mais il n'ignore rien de leur existence. Mediapart publie quelques documents, jusqu'alors inaccessibles, de ces trusts si bien cachés.

Enquêtes privées: un droit de réponse du groupe Bolloré

Par
Après la publication, le 2 février, de notre enquête «Les noms de Sarkozy et Alliot-Marie cités dans une affaire d’espionnage», Mediapart a reçu un droit de réponse du groupe Bolloré. Nous le publions intégralement.