Noël 2013 : un Fukushima à Fessenheim

Fukushima à Fessenheim, est-ce possible ? Il n’y a pas de tsunamis en Alsace. La centrale nucléaire alsacienne ne compte que deux réacteurs, contre six pour la centrale japonaise. Leurs technologies sont différentes. Les autorités de sûreté ne fonctionnent pas de la même manière. Et pourtant... Ce « et pourtant » est l'objet, à partir du 11 mars, d'un grand feuilleton à découvrir sur Mediapart.

Faut-il s’interdire d’imaginer un accident nucléaire très grave à Fessenheim ? Les statistiques nous y incitent. Selon les calculs de probabilité, la survenue d’une catastrophe atomique en Alsace est très faible. Pourtant, pendant une semaine, sur Mediapart, nous allons vous raconter en détail un accident nucléaire gravissime à Fessenheim. C’est notre premier reportage fiction.

Pourquoi ce détour par la fiction, alors que Mediapart pratique un journalisme d’enquête sur des faits réels ? Parce que précisément, en matière d’enquête sur les différents débats autour de la sûreté du nucléaire, apparaît cette donnée nouvelle : la logique probabiliste et statistique est de plus en plus critiquée. Une grave catastrophe nucléaire est certes improbable en France, et peut être plus improbable que dans d’autres pays (c’est aussi ce qui se disait au Japon avant le tsunami du 11 mars 2011). Mais elle ne peut être totalement exclue.

Notre société est-elle prête à accepter ce danger nucléaire ? Et quelle échelle de danger ? L’Allemagne a décidé de le refuser, à la suite de longues années de débat national – et pas seulement à cause de l’accident de Fukushima. Par ce choix, elle est sortie d’une pure approche de gestion statistique du risque pour choisir une position de principe de refus du danger atomique.

Quel rapport collectif souhaitons-nous établir avec le danger nucléaire ? Une menace est-elle plus acceptable parce qu’improbable ? C’est pour soulever cette question que nous avons voulu écrire ce reportage-fiction, un an après le désastre de Fukushima.

Noël 2013: un Fukushima à Fessenheim (1)

A Fessenheim. A Fessenheim.

Un accident nucléaire grave à la centrale de Fessenheim ? Impossible ! Il n'y a pas de tsunamis en Alsace. Et pourtant… Qui aurait pronostiqué la catastrophe japonaise, il y a seulement deux ans ? Mediapart fait un détour par la fiction pour évoquer toute cette semaine l'inconcevable. En s'appuyant sur des études et des rapports d'experts, voici un enchaînement qui mène à la catastrophe.

Noël 2013, un Fukushima à Fessenheim (2). Madame la préfète cherche café et téléphone

 © Aurélien Pic © Aurélien Pic

Dans la nuit du 26 au 27 décembre 2013, un tremblement de terre sans précédent ravage le sud de l'Alsace, menaçant la centrale nucléaire de Fessenheim. Evitera-t-on la catastrophe ? Le premier volet de notre récit-fiction documenté racontait ce qu'il se passait dans la centrale. Dans ce deuxième volet, la préfecture réalise l'ampleur des dégâts et tente d'organiser les secours civils.

Noël 2013, un Fukushima à Fessenheim (3). Un bruit de cascade et une lame d'eau...

 © Aurélien Pic © Aurélien Pic

Dans ce troisième épisode de notre fiction documentée, voici qu'après le tremblement de terre, une inondation provoquée par une rupture de digue menace. Comment le directeur Jean-Marie B. et son équipe tentent de sauver la centrale de Fessenheim d’une noyade…

Noël 2013, un Fukushima à Fessenheim (4). «Préfètement, Madame la parfaite...»

Quatrième épisode de notre fiction documentée. A l'intérieur de la centrale de Fessenheim inondée, Jean-Marie B. et son équipe luttent avec des moyens de fortune pour éviter le pire. Dans la ville de Fessenheim, l'ambiance est tendue tandis que Madame la préfète consulte...

Noël 2013: Un Fukushima à Fessenheim (5). Comme vider la mer avec un seau

Cinquième épisode de notre fiction documentée. Une explosion d'hydrogène a produit une fuite dans l'enceinte d'un des réacteurs de Fessenheim. Malgré les risques de contamination radioactive, la préfète hésite à organiser l'évacuation des populations.

Noël 2013: Un Fukushima à Fessenheim (6). Le syndrome chinois

L'accident nucléaire de Fessenheim s'aggrave : une cuve de réacteur est percée, menaçant de répandre son combustible radioactif dans le sol. A la préfecture de Colmar, Eric Besson, envoyé en renfort par le président de la République, joue les superflics.

Noël 2013 : un Fukushima à Fessenheim (7). La danse des neutrons

 © Aurélien Pic © Aurélien Pic

L'accident de la centrale de Fessenheim s'installe dans la durée. Une alerte aux neutrons vient ajouter une nouvelle cause d'inquiétude.

Fukushima un an après : «La crise est loin d'être réglée»

Par

Un an après la catastrophe, où en est-on à Fukushima ? Le diagnostic de Mycle Schneider, consultant international dans le domaine nucléaire et bon connaisseur du Japon.