Notre série. La longue marche féministe du football

De l’Angleterre victorienne aux revendications militantes du XXIème siècle, le droit des femmes à jouer au foot fut un combat, encore inachevé.

Les pionnières du foot féminin: un pavé égalitariste dans la mare victorienne

Par Mickaël Correia
L’équipe de Helen Graham Matthews en 1895. L’équipe de Helen Graham Matthews en 1895.

C’est dans la très conservatrice Angleterre victorienne que la première équipe de football de femmes a été créée. Des pionnières moquées dans la presse, parfois agressées physiquement, mais attirant la foule dans les stades et battant, outrage suprême, des équipes d’hommes. Premier volet d’une série consacrée à l’histoire des femmes dans le foot, en pleine Coupe du monde.

Grande Guerre: de l’émancipation des footballeuses au retour à l’ordre patriarcal

Par Mickaël Correia
L’Olympique Pantin en 1925. © DR L’Olympique Pantin en 1925. © DR

Avec l’embauche de millions de femmes dans les usines, notamment d’armement, durant la Première Guerre mondiale, une série d’équipes féminines de football sont lancées, en Angleterre mais aussi en France. Mais une fois les combats terminés, et les hommes rentrés, les fédérations vont torpiller ces initiatives.

1968: sous les pelouses, la plage?

Par Mickaël Correia
L'équipe de France de football en 1971 (en jaune, Ghislaine Souef). © DR L'équipe de France de football en 1971 (en jaune, Ghislaine Souef). © DR

Dans la morne France gaullienne, le football féminin est irrémédiablement relégué sur le banc de touche. Mais dans les pas du féminisme post-68, cela va changer, un peu. Et comme pour l’histoire masculine du foot français, c’est de Reims que tout est parti.

De Marinette Pichon à Megan Rapinoe, le temps de la conquête

Par Mickaël Correia
La capitaine de l'équipe féminine de football des États-Unis, le 28 juin 2019. © Reuters La capitaine de l'équipe féminine de football des États-Unis, le 28 juin 2019. © Reuters

Depuis les années 1990 et l’essor du professionnalisme dans le football féminin, les meilleures joueuses ont fait du rectangle vert le cadre de revendications politiques intersectionnelles, loin de l’ambition de « féminité » souhaitée par les institutions sportives masculines.

Carole Gomez: «Ce Mondial montre que les femmes ont toute leur place dans le football»

Par Mickaël Correia

Alors que se termine la Coupe du monde et notre série sur l’histoire de l’émancipation féminine dans le football, Mediapart fait le bilan des perspectives désormais ouvertes, avec Carole Gomez, chercheuse à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), et coautrice du récent rapport Quand le football s’accorde au féminin (IRIS-Unesco-Positive Football).