Le « pouvoir d’achat » cache l’enjeu de l’inflation

L’émergence d’une inflation forte ne peut plus être seulement comprise comme un phénomène transitoire. Face à cette nouvelle donne, la plupart des programmes, surtout à droite, se concentrent sur des mesures ponctuelles, sans proposer de vision globale.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Un spectre plane sur le monde. Un spectre oublié depuis 30 ans et qui, pourtant, risque de modifier radicalement nos modèles économiques futurs : celui de l’inflation. Jeudi 30 mars, l’Insee a publié les chiffres de celle-ci pour le mois de mars. Sur un an, les prix à la consommation en France ont augmenté de 4,5 %, contre 3,6 % en février et 1,1 % en mars 2021. Le niveau est inédit depuis 1986, mais il reste encore modéré au regard de l’inflation allemande (+ 7,3 %) ou italienne (+ 6,7 %). Pour autant, l’accélération est indéniable et ne montre aucun signe d’apaisement. La question des prix devient centrale dans l’économie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal