L'économie zombie et la politique de l'offrande

Par

C'est le moment zombie de la politique et des choix économiques. Les idées mortes marchent encore parmi nous… La social-démocratie de François Hollande ayant de longue date muté en un néolibéralisme mal assumé, voilà la « politique de l’offre » devenue une politique de l’offrande. C'est l'objet du « pacte de responsabilité », pensée magique qui veut échanger des chèvres contre des déclarations d’amour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Yvon Gattaz, le père de l’actuel président du Medef et ancien président du CNPF de 1981 à 1986, plaisantait un jour en parlant de François Mitterrand : « Quand je suis arrivé au CNPF, j’avais devant moi un SUT, "socialiste utopique et tranchant", qui s’est transformé en SAR, "socialiste arrondi et responsable". » Vingt-cinq ans plus tard, son fils Pierre n’a pas trouvé en la personne de François Hollande un « SUT » ni même un « SAR » mais un « SOGEM », socialiste génétiquement modifié.