Fonder une «économie pour le peuple» avec Stephanie Kelton

Par

Dans un ouvrage à paraître le 10 mars, Le Mythe du déficit, l’économiste étasunienne Stephanie Kelton, une des principales représentantes de la théorie moderne de la monnaie (MMT), détruit les fondements de la doxa économique actuelle pour construire une économie centrée sur les êtres humains. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le phénomène revient avec une régularité de métronome. Après chaque crise, des « experts » et autres économistes viennent faire la leçon au bon peuple : il va falloir se « serrer la ceinture », « faire des efforts » et « faire des réformes ». Cette fois, Bercy et Matignon mènent la charge, avec des appels à la relance de la réforme des retraites au plus tôt et une commission sur l’avenir de la dette.