Ils gagnent aux prud’hommes et doivent rembourser Pôle emploi

Par

Chaque année, plusieurs centaines de salariés dont le licenciement est jugé illégal aux prud’hommes sont obligés de rembourser une partie de leur allocations chômage. La situation est souvent ressentie comme une injustice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour eux, la victoire a un goût amer. Certains salariés licenciés illégalement, s’ils gagnent aux prud’hommes, peuvent se voir réclamer par Pôle emploi une partie des allocations qu’ils ont touchées au début de leur période de chômage. Selon Pôle emploi, cette très désagréable surprise concerne chaque année plusieurs centaines de personnes, et c’est le second versant des « trop-perçus » réclamés par Pôle emploi.