Premières conventions judiciaires dans des affaires de corruption

Par
La cour d'appel de Versailles a approuvé en février les deux premières conventions judiciaires d'intérêt public (CJIP) pour des faits de corruption, conclues par le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) avec des fournisseurs d'EDF, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La cour d'appel de Versailles a approuvé en février les deux premières conventions judiciaires d'intérêt public (CJIP) pour des faits de corruption, conclues par le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) avec des fournisseurs d'EDF, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.