Fnac-Darty: la manœuvre fiscale d’Alexandre Bompard

Par

Lorsqu’il dirigeait le groupe Fnac-Darty, l’actuel patron de Carrefour lui a fait économiser plus de 10 millions d’euros d’impôts lors de la fusion des sièges sociaux des deux enseignes, par le biais d’une manœuvre acrobatique effectuée alors qu’un risque juridique avait été diagnostiqué en interne. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le cost killer Alexandre Bompard a encore frappé. Des salariés de Carrefour manifestent ce jeudi à l’appel de FO devant le siège de Carrefour à Massy (Essonne), pour protester contre le traitement choc annoncé par leur patron le 23 janvier : 2 400 emplois supprimés au siège, et 2 500 autres menacés par la cession des magasins Dia et la réduction de taille des hypermarchés. « Le PDG se moque de nous », a réagi la CGT, qui organise de son côté une « semaine de la colère » depuis lundi.