Banco Popular, premier test de la résolution bancaire européenne

Pour une fois, une faillite bancaire ne provoque pas une panique financière. Les autorités de régulation ont organisé le sauvetage de la sixième banque espagnole, selon les nouvelles règles européennes. Mais ce n'est pas encore la solution magique.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est peut-être le signe de ce « new normal », de cette nouvelle normalité à laquelle ne cessent désormais de se référer les économistes et les responsables internationaux pour parler de l’ère de l’après crise financière : une banque européenne fait faillite et aucune panique n’a saisi les marchés financiers. Au contraire, ceux-ci ont accueilli avec soulagement la reprise, décidée dans la nuit du 6 au 7 juin, du Banco Popular, sixième banque espagnole, par sa rivale Santander pour 1 euro symbolique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal