Société générale : les confessions d'un trader

Par

Olivier Z. a été trader au moment de l’affaire Kerviel. Il raconte son quotidien, les défaillances des systèmes de la banque, comment Jérôme Kerviel était connu de tous, même à des milliers de kilomètres. Il dit le choc créé par l’affaire et surtout comment les hiérarchies se protègent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La différence de traitement saute aux yeux. De part et d’autre de l’Atlantique, les autorités n’ont manifestement pas la même vision sur la responsabilité des banques, lorsqu’elles sont prises dans des fraudes.