La dette de la SNCF fait peser une lourde menace sur le gouvernement

Par

L’État a depuis des années imposé la politique hors de prix du tout TGV, au détriment du reste du réseau ferroviaire. Aujourd’hui, SNCF Réseau, chargé des infrastructures ferroviaires, croule sous près de 50 milliards d’euros de dettes. Il suffirait de presque rien pour que l’État soit obligé de reprendre cette dette.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un petit pour cent mais qui pourrait peser très lourd dans les finances publiques. Il semble avoir été au cœur des réflexions de la réforme de la SNCF, au centre de toutes les attentions du ministère des finances et du pouvoir.