Entre Quantic Dream et l’un de ses ex-cadres, l’interminable conflit

Une audience en appel oppose ce mardi le célèbre studio français de jeu vidéo et l’ancien chef de son service informatique. Au cœur du dossier : des photomontages scabreux dont Mediapart a révélé l’existence en 2018. L’ex-salarié a obtenu le soutien de la Défenseure des droits.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cinq ans après les faits, et quatre ans après qu’ils ont été dévoilés par Mediapart, Canard PC et Le Monde, le dossier des photomontages scabreux continue à être un caillou dans la chaussure de Quantic Dream. Mardi 10 mai, la célèbre société française de jeu vidéo, qui vient de fêter ses 25 ans d’existence, comparaît devant la cour d’appel de Paris, à la demande de l’ancien chef du service informatique du studio, Benoît (son prénom a été modifié à sa demande).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal