Ecotaxe: les responsables d'Ecomouv esquivent face aux sénateurs

Par

Face à la commission d’enquête sénatoriale, les responsables de la société privée chargée de percevoir la taxe poids lourds sont restés évasifs, flous et parfois trompeurs. Au nom du secret commercial, tous les aspects financiers de ce partenariat public-privé restent tus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La séance ronronnait depuis deux heures et demie. Face à la poignée de sénateurs qui avaient accepté d’assister à la première réunion de la commission d’enquête sur l’écotaxe, le 8 janvier, les responsables de la société Ecomouv, chargée de mettre en œuvre le partenariat public-privé pour le prélèvement de la taxe poids lourds, ne cessaient d’esquiver. « Mais enfin, pouvez-vous nous expliquer ce qui fait que votre système est bon, qu’il marche, qu’il fallait vous choisir ? » En une question, le sénateur (UDI) Vincent Capo-Caellenas résumait la frustration de tout l’auditoire.