Caisses d’épargne 6 - Les agents secrets de L'Ecureuil

Par
Le patron des Caisses d'épargne, Charles Milhaud, aime s'entourer d'agents secrets, au sens propre comme au sens figuré: des lobbyiste, comme Alain Minc ou Jean-Marie Messier, qu'il rémunère chèrement, pour peser sur la vie parisienne des affaires; ou de spécialistes de la sécurité, tel Pierre-Yves Gilleron, un ancien de la DST condamné lors du fameux procès des écoutes de l'Elysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Caisses d’épargne font partie de ces entreprises dont l’histoire et le fonctionnement sont étroitement corrélés aux soubresauts de la vie politique française. En faut-il une seule illustration, on la trouve dans le profil des embauches des cadres dirigeants auxquelles veille le président du directoire, Charles Milhaud. Ainsi que dans le profil de personnalités extérieures à l’entreprise, qui sont sous contrat avec elle pour des raisons diverses. En quelque sorte, il s’agit d’agents secrets, au sens propre comme au sens figuré.