Caisses d’épargne 7. Une privatisation à haut risque

Par
En crise, les Caisses d'épargne étudient plusieurs pistes de réforme pour rebondir: cessions partielles ou total de filiales pour reconstituer ses fonds propres, etc. Dans le même mouvement, le gouvernement prépare la "banalisation" du Livret A distribué notamment par l'Ecureuil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au terme de cette enquête sur la Caisse nationale des caisses d'épargne (CNCE), que nous avons chroniquée toute cette semaine, on devine l'épilogue qui se dessine: l'Ecureuil est au plus mal. L’affaire ne fait guère de bruit, mais elle semble engagée : le vieux système français que cette entreprise mutualiste (en association avec La Poste) était chargée de défendre – la protection de l’épargne populaire, garantissant par ailleurs le financement du logement social – bat de l’aile.