Société générale: tranquille comme un directeur devant le Sénat

Par

Mis en cause dans le scandale des Panama Papers, Frédéric Oudéa a été auditionné par la commission des finances du Sénat mercredi 11 mai. «Laisser penser que le groupe Société générale serait au cœur de l’évasion fiscale est une information erronée et injustifiée», s'est défendu le directeur général de la banque, devant un auditoire largement acquis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’audition ronronnait doucement depuis bientôt près d’une heure. La présidente de la commission des finances du Sénat, Michèle André, avait accueilli Frédéric Oudéa en lui expliquant que sa commission avait éprouvé le besoin de l’entendre, après les révélations des Panama Papers, pour « comprendre ce qui s’est passé [dans le monde bancaire] depuis 2009 ».