Le journal Marianne va bientôt connaître un départ, celui de Joseph Macé-Scaron, qui fait beaucoup jaser dans les rangs de la rédaction. Pour une double raison : d’abord parce qu’il est très révélateur des petites manigances qui semblent avoir présidé à l’élaboration du plan social en préparation ; ensuite parce que l’ancien directeur de la rédaction du magazine pourrait rejoindre Anne Méaux, la communicante de François Fillon. Et cela, beaucoup de journalistes de la maison l’ont en travers de la gorge, car ce transfert, s’il se confirme, viendrait accréditer la très grande proximité entre la patronne de l’agence Image 7 et le journaliste, proximité en réalité très ancienne qui pèse de manière occulte sur la vie du magazine.