Evasion fiscale: le procès d’Attac vire au procès d’Apple

Par

Lundi 12 février, Apple poursuivait Attac devant le tribunal des référés. Pour arrêter une campagne qui dénonce ses pratiques d’évasion fiscale, le groupe informatique demande que l’association soit interdite de toute manifestation dans ses magasins dans toute la France pendant trois ans. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’il fallait une nouvelle illustration du coût de l’évasion fiscale pour les services publics, celle du tribunal des référés, au palais de justice de Paris, en serait assurément une. Ce lundi 12 février, comme tous les autres jours sans doute, on y voyait une justice encombrée de dossiers, croulant sous la charge, condamnée à tout expédier, faute de moyens suffisants.