Le chômage baisse, les salaires stagnent

Par et

Le taux de chômage a reculé au quatrième trimestre en France métropolitaine pour atteindre 8,6% de la population active. Du jamais vu depuis 2009. Mais les pressions à la baisse sur les salaires sont palpables.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bonne nouvelle. Le dernier trimestre 2017 a marqué une embellie inédite pour l’emploi. Selon les données publiées jeudi 15 février par l’Insee, le taux de chômage a dégringolé de 0,7 point en trois mois, passant de 9,3 % à 8,6 % de la population active en France métropolitaine. Sur l’ensemble du territoire français, hors Mayotte, le taux de chômage a reculé d’autant, passant de 9,6 % à 8,9 %. Le nombre de chômeurs déclarés selon ce comptage recule de 205 000, à 2,5 millions de personnes. Ce taux de chômage au sens du BIT est le plus faible depuis début 2009 en France métropolitaine. Au troisième trimestre, comme Mediapart l’avait expliqué, la baisse du chômage était encore très lente. Mais la croissance a fini par créer suffisamment d’emplois pour faire baisser le chômage à un niveau inférieur à celui qu’il avait atteint en 2011 (8,7 %), et qui était le fruit de la reprise qui avait suivi la crise financière de 2008-2009.